Acteur du mois

L’heure de la retraite a sonné pour la conseillère livre et lecture à la Direction régionale des Affaires culturelles des Hauts-de-France. Arrivée à Amiens à l’automne 2014 en tant que conseillère pour la Picardie, Annie Berthomieu y conclut une carrière dédiée au service public.

Une page se tourne pour Annie BERTHOMIEU


Annie Berthomieu_Portrait


Le parcours professionnel d’Annie commence en 1980. Après des études d’histoire et d’histoire de l’art, elle intègre la Bibliothèque publique d’Information (Bpi) implantée à Paris, dans le Centre Georges-Pompidou. Durant presque cinq ans, elle s’occupe des contrats de marché, des contrats de droits d’auteur, du suivi des expositions… « J’aimais beaucoup les musées, l’art contemporain, mais ce premier poste a influencé l’ensemble de ma carrière, commente-t-elle. Je me suis rendu compte que les bibliothèques étaient un sujet passionnant ! La suite est logique au regard de ce tropisme qui ne m’a jamais quittée. »


L’aventure continue à la DRAC de Basse-Normandie, située à Caen, où Annie a suivi son mari. La création de ces services déconcentrés du ministère de la Culture et de la Communication dans les régions a été généralisée en 1977. « Je suivais les conventions de développement culturel, et je dirigeais le service de la documentation et de la communication », explique-t-elle. Ces conventions sont pluridisciplinaires, elle apprécie de rencontrer ses collègues des autres secteurs et de développer un regard transversal. Côté communication, elle est en charge de la revue Action culturelle en Basse-Normandie, bulletin de liaison de la DRAC, qui l’amène à connaître les différents acteurs. « C’était l’époque de Jack Lang et le début des agences du livre, se souvient Annie. Il y avait beaucoup de nouvelles politiques et une grande émulation. Nous avions le sentiment d’être des pionniers ! Les DRAC étaient de petites structures à l’organisation fluide, animées par des équipes engagées et volontaires. »


En 1994, le poste de conseiller pour le livre et la lecture est créé. L’objectif est d’affecter un conseiller à chaque discipline. Déjà fonctionnaire d’État, Annie obtient le poste et devient alors ICCEAC (Inspecteur et conseiller de la création, des enseignements artistiques et de l’action culturelle). Elle reste à Caen une quinzaine d’années. Lorsqu’elle reçoit l’ordre national du Mérite, elle est touchée par la réaction des acteurs du livre et de la lecture qui se sentent honorés avec elle. En 2011, elle rejoint à Paris le Service du livre et de la lecture qui assure un rôle d’évaluation et de réglementation de la chaîne du livre. « J’étais au département des bibliothèques, je me suis occupée de questions en lien avec les crédits, le projet culturel et scientifique, le suivi de dossiers comme Le Havre ou Brest… mais le terrain me manquait, avoue-t-elle. Lorsqu’on y a goûté, difficile d’y renoncer ! »


C’est donc à la DRAC de Picardie, en 2014, qu’Annie renoue avec le terrain et les missions de conseillère pour le livre et la lecture. « Ce fut une découverte, raconte-t-elle. Par rapport à d’autres régions que je connaissais, la Picardie était moins développée en termes de bibliothèques et manquait de professionnels qualifiés ». Le défi est de taille, la lutte contre l’illettrisme est un enjeu, mais les différents acteurs en sont conscients et ont envie d’être accompagnés. Annie n’a pas oublié l’accueil chaleureux que lui ont réservé ses divers interlocuteurs. Le 1er janvier 2016, la loi NOTRe sur la nouvelle organisation territoriale est mise en application. Elle devient conseillère au sein de la DRAC des Hauts-de-France, sur le site d’Amiens. La fusion des régions est compliquée mais elle lui donne l’opportunité d’échanger et d’élaborer un travail collectif avec ses homologues. « La région a aussi de nombreux atouts. Elle est très riche sur le plan patrimonial et il existe une vraie coopération entre les acteurs qui a permis, notamment, la fusion des deux agences du livre dans des conditions dont chacun peut être fier ! ».


Entre la convention signée par la DRAC et la Région Picardie avec le CNL, les schémas de développement de la lecture publique, le Réseau Régional des maisons d’écrivain et patrimoines littéraires, les Contrats territoire-lecture ou le lancement de l’Armarium, les avancées n’ont pas manqué. Annie Berthomieu se réjouit d’avoir pu être utile en apportant de l’ingénierie culturelle dans les territoires : le Val de Somme, le Pays du coquelicot, Château-Thierry, Soissons, les BDP de l’Oise et de l’Aisne… « Dans le domaine du livre et de la lecture aussi, l’État met en œuvre sa devise « Liberté, égalité, fraternité » insiste-t-elle. Il soutient tous les maillons de la chaîne du livre. »


Même s’il reste du travail, Annie estime que « l’alignement des planètes » est excellent pour intensifier ce qui a été engagé, grâce au plan Bibliothèques en particulier. « Il y a un courant porteur et il faut que le Conseil régional et l’État s’en emparent pour développer ensemble une politique ambitieuse sur le Patrimoine écrit et graphique, les bibliothèques et l’économie du livre. » Au moment de retourner en Normandie, elle est confiante pour notre région. Son seul regret ? N’avoir pu échanger davantage avec son homologue qui arrive en septembre à Lille, ou partager son expérience avec la personne qui reprendra son poste, à Amiens, dès janvier 2019.


Alexandra OURY, journaliste indépendante


Lettre d'information

Inscrivez-vous :

Site d'Amiens
La Graineterie
12 rue Dijon
80000 Amiens

Site d'Arras
La Citadelle, Quartier des Trois Parallèles
Avenue du Mémorial des Fusillés
62000 Arras


Préfet de la région Hauts-de-France Région Hauts-de-France Département du nord Communauté urbaine Arras