Acteur du mois

L'ex-directeur de l'Historial de Peronne trace une voie singulière dans le paysage littéraire français. Écrivain des profondeurs du corps et de l'âme, il publie simultanément deux livres essentiels : Ce nom qu’à Dieu ils donnent (Stock), et Le Bel obus (éd. Cours toujours).

Guillaume de Fonclare : deux mètres de foi et de sensibilité

Guillaume de Fonclare

© Philippe Lacoche


« J’allais avoir dix ans. J’ai quitté l’enfance en dix minutes. » C’est quelque chose de voir ce grand gaillard, confortablement installé dans sa jolie fermette rénovée de Cartigny, près de Péronne, évoquer la mort de son père. On a mal pour lui. Soudain, son beau regard sombre se perd vers le jardin où un cerisier et un genêt en fleurs font des taches de couleurs dans la timide lumière de ce printemps naissant. « Mon père, c’était mon héros. Il n’était pas toujours facile. Le week-end, il venait nous chercher en hélicoptère ; il le posait dans un champ et nous emmenait à la montagne sous les yeux éberlués de mes copains ! Mon père, pour moi, il n’avait pas de défaut ; il était parfait. Le jour où il est mort, j’ai basculé dans la vraie vie et me suis rendu compte que l’existence pouvait être difficile, âpre. » Ce terrible instant se déroule en 1978. Le petit Guillaume se trouve en colonie de vacances, à Bellevaux, en Haute-Savoie. Un responsable du centre l’interpelle : « Vos parents veulent vous voir. »
Un taxi vient le chercher. Il monte à bord. Le chauffeur ne décroche pas un mot. Mal à l’aise. Et pour cause : il est au courant. Le père du gamin qu’il transporte, ancien capitaine de l’aviation légère de l’armée de terre (l’ALAT), débauché par l’Aérospatiale, pilote d’essai d’hélicoptères, vient de se crasher lors d’un vol de démonstration. Mort sur le coup. Un événement qui marquera à jamais la vie de Guillaume et qui, peut-être, inconsciemment, l’a conduit vers l’écriture.
 

Le canular pour « Le masque et la plume »
Guillaume de Fonclare naît le 7 juin 1968, à Pau, d’un père militaire d’infanterie, saint-cyrien, et d’une mère d’origine lorraine et alsacienne, professeure de lettres. Elle rencontre son futur mari à Nancy où ce dernier se trouve en garnison. Son père est issu de la petite noblesse du Languedoc, « des gentilshommes verriers du xvie siècle ». Le grand-père de Guillaume est un militaire pur jus. Prisonnier de guerre lors de la Deuxième Guerre mondiale, il combat en Indochine, puis en Algérie et accède au grade de colonel. [...]


Philippe LACOCHE

 

Découvrez l'intégralité de ce portrait dans le n°29 de la revue Eulalie, pages 36-37.


Eulalie n°29

Lettre d'information

Inscrivez-vous :

Site d'Amiens
La Graineterie
12 rue Dijon
80000 Amiens

Site d'Arras
La Citadelle, Quartier des Trois Parallèles
Avenue du Mémorial des Fusillés
62000 Arras

Préfet de la région Hauts-de-France Région Hauts-de-France Département du nord Communauté urbaine Arras