Les auteurs et les livres sélectionnés

Xavier Boniface : Cathédrales en guerre XVIe - XXIe siècle
Cathédrales en guerre XVIe - XXIe siècle

Cathédrales en guerre XVIe - XXIe siècle (Presses universitaires du Septentrion, janvier 2021), est un livre documentaire de Xavier Boniface et Louise Dessaivre. Auparavant enseignant à l'université du Littoral Côte d'Opale, Xavier Boniface est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Picardie Jules Verne et spécialiste en histoire religieuse et militaire.

« Édifice religieux monumental, la cathédrale représente un symbole spirituel, patrimonial, culturel et politique. C'est pourquoi elle est confrontée, en temps de guerre, aux effets et à la violence de celle-ci [...] Les enjeux politiques se mêlent aux dimensions spirituelles pour élever certaines cathédrales en symboles nationaux. Enfin, l’édifice est un lieu de mémoire des guerres, par ses cicatrices, ses mémoriaux, ses cérémonies du souvenir, voire de réconciliation. La situation des cathédrales en Europe occidentale des guerres de religion jusqu’à nos jours – une période marquée par de nombreux et amples conflits – en témoigne. »

Livre sélectionné par Marie-Pascale Prévost-Bault, de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne.


Élisabeth Bourgois : Et la vigne se mit à pleurer
Et la vigne se mit à pleurer

Et la vigne se mit à pleurer (Le Passeur éditeur, janvier 2021), est un roman de l'autrice nordiste Élisabeth Bourgois. C’est sans aucun doute son ancien métier d’infirmière qui lui a donné le sens de l’observation de l’humain, la rendant proche des « écrivains réalistes » du XIXe siècle. Elle partage son travail entre romans contemporains, romans historiques et écriture de scénarios de spectacles vivants.

« Michel de Montaigne vivait au XVIe siècle, à l’époque de la Renaissance, marquée par les violences extrêmes entre les religions. Dans son petit village du Périgord au milieu des vignes, il observait sa vie et celle des autres. Cinq siècles plus tard, Cédric, professeur de philosophie amoureux de cet homme sage parfois extravagant, vient se réfugier près de son château, fuyant Paris et les mêmes horreurs qui avaient entraîné le massacre de sa famille. Élisabeth Bourgois emmène le lecteur dans un voyage aux multiples échappées, quand « l’amour de la sagesse », la beauté de la nature et les mystères du passé donnent un nouveau sens à la vie. Autre renaissance. Un roman à l’histoire mystérieuse et émouvante, qui pose de nombreuses questions très actuelles. »

Livre sélectionné par Louis Teyssedou, enseignant.


Jacques Darras : Tout Picard que j'étais...
Tout Picard que j'étais...

Tout Picard que j'étais... (Éditions de la Librairie du Labyrinthe, novembre 2020), est une anthologie de Jacques Darras. Originaire de Picardie maritime, il est titulaire d’un doctorat de littérature anglaise et a enseigné, jusqu’en 2005, la poésie anglaise et américaine à l’université de Picardie. Doyen de Faculté, il crée plusieurs départements de langues. Ses œuvres ont été traduites en espagnol, allemand, néerlandais, chinois, arabe, russe, tchèque et anglais. Il a reçu le Prix Apollinaire (2004) et le Grand Prix de Poésie de l’Académie française pour son œuvre (2006).

« Picardie était un nom. Nous en avons fait une mémoire. Plus personne ne pourra contester sa légitimité. Ce sont les écrivains qui ont fait la richesse de cette terre, du Moyen Âge jusqu’au monde moderne. [...] On n’échappe pas à un Picard, il vous tient dans sa mire, prêt à vous épingler. Il est Adam de la Halle avec La Fontaine ou tous ces joyeux anonymes auteurs des Fabliaux. Mais il peut aussi apparaître comme un grand sentimental attaché à sa terre, s’il est Marceline Desbordes-Valmore, Eugène Millevoye ou Albert Samain. Tous sont présents ensemble pour la première fois dans cette grande anthologie où je me suis engagé depuis quatre ans — une vie entière plutôt ! — avec plaisir et enthousiasme, bien convaincu qu’il y aura toujours antériorité de la littérature sur la politique. »

Livre sélectionné par Hélène Hochart, des médiathèques d’Abbeville.


Annie Degroote : Le Cœur en Flandre
Le Cœur en Flandre

Le Cœur en Flandre (Éditions Presses de la cité, janvier 2021), est un roman d'Annie Degroote, autrice, femme de spectacle, chroniqueuse à la Voix du Nord puis à France Bleue, sociétaire de la Société des Gens de Lettres (SGDL), marraine de l’ADAN (association des auteurs des Hauts-de-France) et marraine d’un Géant du Nord de la France. Elle a signé de nombreux romans et ouvrages qui sont, pour la plupart, des hommages littéraires et historiques à sa région natale des Hauts-de-France.

« Août 1683. Marguerite, quatorze ans, est sauvée de la noyade par Adriaan, jeune protestant hollandais, pauvre et boiteux. L’adolescent a perdu la mémoire de sa petite enfance et cherche désespérément à retrouver ses souvenirs disparus. Les parents adoptifs de Marguerite, Renelde et Grégoire Van Noort, catholiques lillois, sont respectivement dentellière et libraire. Quand l’une de ses anciennes apprenties, Marie-Jeanne, qu’elle aimait tendrement, lui lance un appel de détresse, Renelde décide de voler à son secours. D’Amsterdam à Lille puis à Paris, Renelde et sa fille mènent une quête semée d’embûches. »

Livre sélectionné par Céline Mathieu, de la médiathèque intercommunale de l’Est de la Somme.


Marie Desplechin : La Capucine
La Capucine

La Capucine (L'École des loisirs, janvier 2021), est un roman jeunesse de Marie Desplechin. Cette autrice de livres pour la jeunesse (et quelques-uns pour les adultes), scénariste et journaliste est née à Roubaix, et habite maintenant Paris. Marie Desplechin a reçu le prix de La Grande Ourse 2020 pour l’ensemble de son œuvre.

« Si son patron ne la battait pas, si elle était justement payée, si on ne lui comptait pas son assiette et son lit, Louise adorerait la terre sur laquelle elle travaille. Une terre incroyablement fertile, qui peut donner huit récoltes par an ! Qui exporte ses légumes jusqu’à Londres, et même jusqu’en Russie.…  Une terre qui n’est qu’à une dizaine de kilomètres de Paris, sur un petit village de maraîchers nommé Bobigny. Le jour où vient la raclée de trop, Louise s’enfuit. Direction Paris, où vivent et travaillent sa mère Clémence, et son indéfectible protectrice, Bernadette, génie de la cuisine et de la voyance réunies. Mais Louise a treize ans, et à cet âge, même si l’on rêve de liberté, encore faut-il gagner sa vie… »

Livre sélectionné par Jérémie Dubois, de la médiathèque intercommunale de l’Est de la Somme.


Sophie Lebot : Raiponce
Raiponce

Raiponce (Flammarion jeunesse / Père Castor, septembre 2020), est un livre jeunesse écrit par Kochka (d'après les frères Grimm) et illustré par Sophie Lebot. L’illustratrice isarienne déteste faire des histoires mais adore les croquer. Elle apprécie les classiques mais ne dit pas non à quelques nouveautés. Sophie Lebot illustre donc des albums et des romans et fait des interventions dans les écoles.

« Un couple espérait un enfant depuis longtemps quand la femme tomba enceinte. Un jour qu'elle rêvait à sa fenêtre, elle aperçut dans le jardin voisin un carré rempli de raiponces superbes! Leurs feuilles étaient si vertes, si luisantes, et leurs fleurs étaient si jolies que la femme en pâlit d'envie. [...] Hélas! Ce jardin appartenait à une sorcière redoutée... »

Livre sélectionné par Catherine Corrion, de la librairie Livres enchantés de Chaulnes.


Lucien Suel : D'ù qui sont chés viaux ? / Où sont les veaux ?
D'ù qui sont chés viaux ?

D’ù qui sont chés viaux ? / Où sont les veaux ? (Éditions de la librairie du Labyrinthe, février 2019), est un recueil bilingue picard-français de Lucien Suel. Il vit dans les collines d'Artois où il a bâti sa maison et cultive son jardin. Il a publié de nombreux ouvrages de poésie et plusieurs romans.

« La langue picarde que je parle est celle apprise dans mon enfance. Ce n’est pas ma langue maternelle, plutôt ma langue grand-maternelle. C’est le "patois" que j’entendais parler par mes grands-parents et aussi dans la cour de récréation à l’école primaire de Guarbecque (Pas-de-Calais). Mes parents le connaissaient mais ne l’utilisaient pas à la maison sauf avec certains visiteurs qui le parlaient naturellement. Jusqu’à ma rencontre avec Ivar Ch’Vavar au début des années 80, je n’imaginais pas écrire dans cette langue populaire. Lorsque je l’ai fait, je n’ai pas voulu me plonger dans les dictionnaires existants, et j’ai écrit en n’utilisant que le lexique dont je disposais dans ma jeunesse.»

Livre sélectionné par Anne-Sophie Rigaux, de la médiathèque intercommunale de l’Est de la Somme.


Virginie Vidal : Seidou, en quête d'asile
Seidou, en quête d'asile

Seidou, en quête d'asile (Steinkis éditions, février 2021), est une bande dessinée de l'auteur lillois Xavier Bétaucourt et de l'illustratrice lilloise Virginie Vidal. Cette dernière s’intéresse très tôt au dessin et à la BD. Après avoir étudié les arts appliqués à Roubaix, elle part un an en Allemagne où elle rencontre des dessinateurs locaux qui la poussent à réaliser ses premières autoéditions. Elle s'inscrit ensuite en section BD à Bruxelles pour approfondir le sujet, puis de retour France, elle commence à publier ses premiers albums tout en animant un blog.

« Il s’appelle Seidou. Pour sauver sa peau, il a quitté son pays, la Guinée. À 33 ans, il n’avait jamais quitté son pays et n’envisageait pas de le faire. Après des études supérieures et avec un bon boulot d’agent commercial en poche, il vivait heureux, à l’aise financièrement. Mais après les élections présidentielles et les persécutions dont furent victimes les Peuls, il devient l’un des meneurs d’un mouvement de protestation violemment réprimé par le pouvoir. Il apprend qu’il est devenu un homme à abattre et décide donc de s’enfuir. [...] Sur le sol européen, c’est une autre épopée qui débute, souvent passée sous silence, celle de la demande d’asile. »

Livre sélectionné par Sandrine Ponthieu, de la Bibliothèque départementale de la Somme.


Didier Willot : Hauts-lieux de l'histoire en Picardie
Hauts-lieux de l'histoire en Picardie

Hauts-lieux de l'Histoire en Picardie (Le Papillon Rouge éditeur, juin 2020), est un livre du journaliste et écrivain Didier Willot. Spécialisé dans les questions économiques, il a collaboré à plusieurs journaux de la presse écrite : L’Usine nouvelle, Le Point, Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment, avant de diriger la rédaction des magazines du ministère de l’Économie et des Finances. Actuellement retraité, il écrit des articles pour Le Nouvel Économiste et a publié plusieurs ouvrages consacrés à l’histoire de la Picardie.

« Le livre est une invitation à la flânerie. À la rêverie. Et à de superbes découvertes ! De la citadelle de Doullens au familistère de Guise, de l’île des Peupliers à Ermenonville à l’ancienne manufacture des glaces de Saint-Gobain, en passant par le château de Villers-Cotterêts, le cimetière chinois de Nolette, le béguinage de Saint-Quentin ou la mythique clairière de Rethondes, ce livre est même un peu plus qu’un simple livre… Il est un surprenant voyage à travers l’histoire de la Picardie. [...] À travers ces 50 hauts-lieux de la région, Didier Willot se fait ici tout à la fois aventurier, historien et enchanteur. Tout cela dans l’unique but de faire aimer, à ceux qui le peuplent comme à ceux qui le traversent, ce formidable pays qu’on appelle… la Picardie ! »

Livre sélectionné par Marie-Noé Hue, de la bibliothèque d’Abbeville.


Lettre d'information

Inscrivez-vous :

Suivez-nous

Site d'Amiens
La Graineterie
12 rue Dijon
80000 Amiens

Site d'Arras
La Citadelle, Quartier des Trois Parallèles
Avenue du Mémorial des Fusillés
62000 Arras

Préfet de la région Hauts-de-France Région Hauts-de-France Département du nord Communauté urbaine Arras