Logo AR2l

Bibliothécaire

Les bibliothèques

Les missions du·de la bibliothécaire sont nombreuses : accueil des publics, conservation du fonds, gestion de la politique d’acquisition, animations… L’accès aux emplois en bibliothèques est accessible par concours de la fonction publique d’État ou de la fonction publique territoriale.

L’accès aux concours externes est restreint par le niveau d’étude et l’accès aux concours internes nécessite de pouvoir justifier d’un certain nombre d’années de service public.

La fonction publique d’État (FPE)

Les lauréat·e·s des concours de la fonction publique d’État peuvent exercer au sein des bibliothèques universitaires, des bibliothèques municipales classées, à la Bibliothèque nationale de France (BnF) ou encore à la Bibliothèque publique d’information (BPI).

La fonction publique territoriale (FPT)

Les postes de bibliothécaires dans la fonction publique territoriale concernent essentiellement les bibliothèques (inter)communales et départementales.

Les différents corps d’emplois

Il existe plusieurs corps d’emploi au sein de la fonction publique d’État et territoriale. Ils sont articulés autour de 3 catégories :

  • Catégorie A :
    - FPE : Bibliothécaire, Conservateur·rice, Conservateur·rice général·e ;
    - FPT : Bibliothécaire territorial·e, Conservateur·rice territorial·e de bibliothèques ;
  • Catégorie B :
    - FPE : Bibliothécaire adjoint·e spécialisé·e, Assistant·e des bibliothèques ;
    - FPT : Assistant·e territorial·e qualifié·e de conservation du patrimoine et des bibliothèques, Assistant·e territorial·e de conservation du patrimoine et des bibliothèques ;
  • Catégorie C :
    - FPE : Magasinier·ère principal·e, Magasinier·ère ;
    - FPT : Adjoint·e territorial·e du patrimoine, 1ère et 2e classe.

Les autres emplois de documentation dans la fonction publique

Les enseignant·e·s du second degré titulaires du CAPES spécialité Documentation exercent des fonctions d’enseignement et de documentation, principalement dans les centres d’information et de documentation (CDI) des lycées et des collèges.

Les typologies de bibliothèques

 

Est considérée comme bibliothèque, quelle que soit sa dénomination, toute collection organisée de livres et de périodiques imprimés ou de tous autres documents, notamment graphiques et audiovisuels, ainsi que les services du personnel chargé de faciliter l’utilisation de ces documents par les usagers à des fins d’information, de recherche, d’éducation ou de récréation.

Définition de l’UNESCO – 13 novembre 1970

Il existe différents types de bibliothèques qui exercent des missions et proposent des services bien spécifiques.

Bibliothèques municipales, (inter)communale

Les bibliothèques municipales ou communales sont organisées et financées par les communes. Leur activité est soumise au contrôle technique de l’État.
Certaines grandes bibliothèques construites dans les années 2000 sont appelées bibliothèques municipales à vocation régionales (BMVR).
Enfin, de plus en plus de communes transfèrent la gestion de leur bibliothèque à un EPCI (établissement public de coopération intercommunale). Il existe différents types d’EPCI : les communautés de communes, les communautés d’agglomération, les communautés urbaines et les métropoles. On parle alors de bibliothèques intercommunales.

Bibliothèques départementales

À leur création, les bibliothèques départementales étaient appelées bibliothèques centrales de prêt (BCP). En 1992, elles sont renommées bibliothèques départementales de prêt (BDP) et depuis 2017, elles sont désormais appelées bibliothèques départementales (BD).
Initialement, les BD étaient chargées d’assurer le ravitaillement en livres des communes de moins de 10 000 habitants. Aujourd’hui, elles sont chargées de mettre en œuvre la politique des conseils départementaux en matière de développement de la lecture des bibliothèques publiques.
Sauf exception, les bibliothèques départementales ne sont pas directement ouvertes au public. Elles complètent, par des prêts de livres et autres supports, les collections d’une partie des bibliothèques publiques. Les bibliothèques départementales organisent également des actions de formation en direction des professionnels de la lecture publique et conseillent les élu·e·s en matière de construction, de gestion et de développement des bibliothèques, d’animation et d’action culturelle.

En région Hauts-de-France, on compte 5 bibliothèques départementales :

  • Aisne (02) : la bibliothèque départementale de l’Aisne ;
  • Nord (59) : la médiathèque départementale du Nord ;
  • Oise (60) : la médiathèque départementale de l’Oise ;
  • Pas-de-Calais (62) : la médiathèque départementale du Pas-de-Calais ;
  • Somme (80) : la bibliothèque départementale de la Somme.

Bibliothèques universitaires (BU)

Rattachée à une université, le rôle premier d’une bibliothèque universitaire est d’accompagner et de soutenir les activités d’enseignement et de recherche. Les bibliothèques universitaires sont au service des étudiant·s, des chercheur·euse·s et du personnel enseignant.

Bibliothèques scolaires

Les bibliothèques scolaires, dépendent d’un établissement d’enseignement autre qu’un établissement d’enseignement supérieur. Généralement, on trouve des bibliothèques scolaires au sein des collèges et lycées, elles rassemblent les documents nécessaires aux études des jeunes.

Bibliothèques spécialisées ou de recherche

Les bibliothèques spécialisées ou de recherche rassemblent des documents sur un thème ou un domaine précis.

Bibliothèques en milieu pénitentiaire

Il existe 2 types de bibliothèques en milieu pénitentiaire :

  • Les bibliothèques centrales accessibles à l’ensemble des personnes incarcérées, quel que soit leur quartier ;
  • Les bibliothèques de quartier, lieux réservés à l’usage exclusif des personnes incarcérées du quartier où elles se situent. 

Quelques chiffres-clés en région Hauts-de-France

D’après le Catalogue collectif de France (CCfr), on trouve en région : 

  • 5 bibliothèques départementales ;
  • 25 bibliothèques en milieu pénitentiaire ;
  • 116 bibliothèques municipales ou intercommunales ; 
  • 123 bibliothèques universitaires ;
  • 57 bibliothèques spécialisées.

Une enquête nationale sur les bibliothèques publiques

Le ministère de la Culture conduit une enquête annuelle sur les données d’activité des bibliothèques publiques, prévue par les articles R310-5 et R320-1 du Code du patrimoine. 
L’enquête nationale a été créée à la fin des années 1960 et dématérialisée dans les années 1990.

En 2009, la mise en œuvre de cette enquête a suscité la création, au sein du Service du livre et de la lecture, d’un Observatoire de la lecture publique, qui a pour mission de collecter, d’analyser et de diffuser les données d’activité de l’ensemble des bibliothèques municipales, intercommunales et départementales. Le projet s’appuie sur un partenariat avec les Conseils départementaux, qui contribuent à l’identification et au suivi des bibliothèques municipales et intercommunales qu’ils desservent.

Chaque année, l’Observatoire de la lecture publique recueille les données d’activité des bibliothèques relatives au bilan d’activité de l’année précédente. Ces données sont analysées dans les synthèses annuelles de l’Observatoire et mises en ligne dans un logiciel de cartographie interactive.

À ce jour, près de 12 000 établissements de lecture publique sont régulièrement interrogés par l’Observatoire de la lecture publique, qui constitue l’une des bases de données les plus riches à la disposition des acteurs culturels.

Accéder au formulaire de modification des coordonnées pour l’enquête annuelle

Un observatoire de la lecture publique

Tout au long de l’année, le pôle Développement des publics travaille à identifier les bibliothèques en région et à leur suivi. Il recueille ainsi des données qualifiées permettant de valoriser les différents établissements, leurs activités ainsi que leurs fonds.

Dans une perspective de mise en réseau des professionnels et afin de favoriser les liens interprofessionnels, le pôle Développement des publics participe également à compléter l’annuaire des acteurs du livre et de la lecture des Hauts-de-France.

Remplir le questionnaire pour l'Observatoire de la lecture publique et du patrimoine dans les Hauts-de-France

Contact

Florence FLAMME

Florence FLAMME

Responsable du pôle Développement des publics